Mediatheque Jean Falala

Venue

Upcoming events

Photos de Paul Ronald Lorsqu’on associe un acteur et un réalisateur, dans le cas de Marcello Mastroianni, on pense immédiatement à sa complicité avec Federico Fellini. Pourtant, si l’on observe de plus près la filmographie de Mastroianni, il s’avère que son autre grand collaborateur est Ettore Scola. C’est la collaboration entre ces deux maîtres du septième art et le comédien que retrace cette exposition imaginée par Antonio Maraldi pour le centenaire de la naissance de Mastroianni, à partir d’images de sa collection privée. Toutes ces photographies de plateau ont été prises par Paul Ronald, photographe français installé en Italie, qui a travaillé avec les plus grands réalisateurs du cinéma transalpin, tels Federico Fellini, Ettore Scola, Marco Ferreri, Antonio Pietrangeli, Dino Risi et Luchino Visconti. En partenariat avec Reims Rayonnement International, pôle Reims-Florence.

Past events

Cycle Western, années 50 Film de Delmer Daves (1959, 1 h 47) Avec Gary Cooper, Maria Schell et Karl Malden En 1873, le Dr Frail s’installe le long de la "piste de l’or", au pied des Rocheuses. Il soigne un jeune cow-boy, blessé alors qu’il cherchait à voler quelques pépites. Le médecin accepte de ne pas dénoncer son patient à condition qu’il lui serve de larbin. Plus tard, une diligence est attaquée. Tous les voyageurs sont abattus, à l’exception d’une jeune femme. Le docteur et le cow-boy partent à sa recherche.
Cycle Sur le ring Film de John Houston (1972, 1 h 32) Avec Stacy Keach et Jeff Bridges Stockton, Californie. Billy Tully, un ancien boxeur devenu alcoolique après la mort de sa femme, décide de remonter sur le ring pour sortir de sa déchéance. Son ami Ernie Munger accepte de l'aider à s'entraîner.
Cycle "Sur le ring" Film de William Klein - 1974, 2 h 03 En 1964, Klein part pour Miami, filme Cassius Clay se payant la tête de la presse, faisant le clown à l’entraînement, dans les coulisses, à la pesée. Avec sa victoire inattendue, Cassius Clay devient champion du monde des poids lourds, un héros pour les Noirs, l’athlète le plus connu du monde, l’homme le plus célèbre de la planète. Ali refuse de partir combattre au Vietnam qu’il considère comme une guerre injuste et devient interdit de boxe aux États-Unis alors qu’il est au sommet de son art. Dix ans après, à Kinshasa au Zaïre, Ali ressuscite avec sa victoire sur George Foreman. Il a retrouvé sa légende, sa couronne et il est de nouveau le plus grand.
La boxe moderne, née au milieu du XIXe siècle, a aussitôt été accompagnée par des représentations plastiques des combats, qui documentent alors le contexte social et l’évolution de la discipline tout en sublimant les corps. Tout au long de son histoire, les artistes, peintres, illustrateurs, dessinateurs, sculpteurs, photographes, ou cinéastes n’ont cessé de représenter le Noble Art au travers de ses champions ou pratiquants anonymes, et de s’inspirer de cette discipline et de ses combats mythiques. Dans cette exposition, découvrez des représentations graphiques et plastiques de la boxe à travers les œuvres d’artistes contemporains et des objets d’art populaire. Avec la participation d'Albert l'Atelier d'Affiches, Rocio Alvarez, Vincent Bailly, Grégoire Carlé, Rémi Courgeon, Dave Decat, Alice Dussutour, Apollin Jimenez-Bresson, Cebos Nalcakan, Renaud Perrin, Gilles Rapaport, Aude Samama, Kenza Taleb Vandeput et Alexandre Widendaele.
À partir d’un livre de votre choix, choisissez un texte et venez le lire à voix haute ! Vous lirez votre texte seul ou à plusieurs devant les autres participants. Seule contrainte, le temps de lecture ne doit pas excéder 7 min.
Rencontre avec Selim Derkaoui Le ballet des gants, le bruit sourd des coups, les regards fixes, la sueur. Des cités ouvrières aux quartiers populaires, Selim Derkaoui nous entraîne sur le ring à la rencontre de celles et ceux qui pratiquent le noble art. Outil d’autodéfense, exutoire, la boxe a historiquement été un puissant instrument d’émancipation pour les classes laborieuses. Sport des « miséreux », largement investi par les héritiers et héritières des immigrations, elle attire désormais d’autres publics, des groupuscules d’extrême droite aux jeunes cadres dynamiques. Récupérée par le système marchand, porteuse de valeurs parfois trompeuses, elle a également été instrumentalisée par l’État pour « canaliser la violence » suite aux révoltes des banlieues. Dans Rendre les coups, mêlant récit personnel et enquête journalistique, Selim Derkaoui rend un hommage à une boxe populaire, inclusive et anticapitaliste. Une boxe au service des combats que l’on mène à plusieurs. Selim Derkaoui est journaliste indépendant. Collaborateur au Monde diplomatique et à Mediapart il a travaillé pour diverses rédactions (Socialter, Politis, Bondy Blog…) et a cofondé le magazine web Frustration qu’il a codirigé pendant plusieurs années.
La boxe moderne, née au milieu du XIXe siècle, a aussitôt été accompagnée par des représentations plastiques des combats, qui documentent alors le contexte social et l’évolution de la discipline tout en sublimant les corps. Tout au long de son histoire, les artistes, peintres, illustrateurs, dessinateurs, sculpteurs, photographes, ou cinéastes n’ont cessé de représenter le Noble Art au travers de ses champions ou pratiquants anonymes, et de s’inspirer de cette discipline et de ses combats mythiques. Dans cette exposition, découvrez des représentations graphiques et plastiques de la boxe à travers les œuvres d’artistes contemporains et des objets d’art populaire. Avec la participation d'Albert l'Atelier d'Affiches, Rocio Alvarez, Vincent Bailly, Grégoire Carlé, Rémi Courgeon, Dave Decat, Alice Dussutour, Apollin Jimenez-Bresson, Cebos Nalcakan, Renaud Perrin, Gilles Rapaport, Aude Samama, Kenza Taleb Vandeput et Alexandre Widendaele.
À partir de 14 ans Film de Jean-Baptiste Durand (2023, 1 h 33) Avec Anthony Bajon et Raphaël Quenard Dog et Mirales, amis d’enfance, vivent dans un petit village du sud de la France et passent la majeure partie de leurs journées à traîner dans les rues. Pour tuer le temps, Mirales a pris l’habitude de taquiner Dog plus que de raison. Leur amitié va être mise à mal par l'arrivée au village d'une jeune fille, Elsa. Projection en présence de l'acteur Anthony Bajon (sous réserve).
Cycle "Sur le ring" Film de Martin Scorsese (1980, 2 h 10) Avec Robert De Niro. D'après le récit autobiographique Raging Bull de Jake LaMotta Les moments forts de la carrière flamboyante de Jack LaMotta, champion de boxe poids moyen. Issu d'un milieu modeste, il fut le héros de combats mythiques, notamment contre Sugar Ray Robinson et Marcel Cerdan.
Dans le cadre de 2024, année olympique à Reims La boxe moderne, née au milieu du XIXe siècle, a aussitôt été accompagnée par des représentations plastiques des combats, qui documentent alors le contexte social et l’évolution de la discipline tout en sublimant les corps. Tout au long de son histoire, les artistes, peintres, illustrateurs, dessinateurs, sculpteurs, photographes, ou cinéastes n’ont cessé de représenter le Noble Art au travers de ses champions ou pratiquants anonymes, et de s’inspirer de cette discipline et de ses combats mythiques. Dans cette exposition, découvrez des représentations graphiques et plastiques de la boxe à travers les œuvres d’artistes contemporains et des objets d’art populaire. Avec la participation d'Albert l'Atelier d'Affiches, Rocio Alvarez, Vincent Bailly, Grégoire Carlé, Rémi Courgeon, Dave Decat, Alice Dussutour, Apollin Jimenez-Bresson, Cebos Nalcakan, Renaud Perrin, Gilles Rapaport, Aude Samama, Kenza Taleb Vandeput et Alexandre Widendaele.