Palais Royal

Venue

Upcoming events

Envie de voir une belle pièce à la Comédie-Française, mais pas les moyens de vous l'offrir ? Qu'à cela ne tienne, la Comédie-Française propose des bons plans, dont des places gratuites pour les jeunes de moins de 28 ans et d'autres à 5 euros pour tout le monde. Un petit peu comme ce que peut déjà faire l'Opéra de Paris avec des places à 10 euros e pour les moins de 28 ans, la Comédie-Française cible aussi, notamment, cette catégorie de la population, les jeunes de moins de 28 ans. Mais, contrairement à l'opéra, la Comédie-Française ne propose pas un tarif réduit, mais bien une gratuité. Chaque lundi, la Comédie-Française offre gratuitement 85 places aux moins de 28 ans pour la représentation du jour de la salle Richelieu. Ainsi, pour profiter de ce bon plan, il suffit de se présenter, chaque lundi, une heure avant le début de la représentation au Petit Bureau (guichet extérieur rue de Richelieu) avec un justificatif prouvant l'âge.La salle Richelieu programme, actuellement et prochainement, Le côté Guermantes de Christophe Honoré ; Angels in America mis en scène par Arnaud Desplechin avec Michel Vuillermoz, Dominique Blanc ou encore Jennifer Decker ; Médée d'après Euripide avec Suliane Brahim et Marina Hands ; L'Avare de Molière ; et Le petit-maître corrigé de Marivaux. Ce n'est pas le seul bon plan, même si c'est le meilleur, de la Comédie-Française. En effet, l'institution de théâtre propose aussi aux jeunes de moins de 28 ans une carte jeune à 10 euros qui permet de profiter de tarifs réduits. Et, pour tout le monde, la salle Richelieu propose pour chacune de ses représentations 85 places à 5 euros en visibilité réduite. Des places mises en vente chaque jour, une heure avant le début de la représentation, au Petit Bureau.
Le Musée des Arts Décoratifs rend hommage aux couturiers et créateurs, et dévoile plusieurs chefs-d'œuvre de ses collections, dans une exposition inédite. Du 3 avril au 10 novembre 2024, venez admirer Parcours mode, design, bijoux. Le musée des Arts Décoratifs met en valeur ses collections de mode et de design, avec une exposition inédite, organisée du 3 avril au 10 novembre 2024. Découvrez Parcours mode, design, bijoux, une exposition qui met en lumière des chefs-d'œuvre de l'artisanat, de la couture et du prêt-à-porter, datant du XXe siècle à nos jours. Cette exposition rassemble plus d'une trentaine de pièces de couture et de prêt-à-porter, et une cinquantaine de bijoux, accessoires et créations de joaillerie. Ces œuvres sont installées dans les salles du musée consacrées au design contemporain : les pièces exposées entament ainsi un dialogue avec les collections permanentes du lieu d'art, et les deux ensembles nous permettent d'admirer et d'apprécier tout le savoir-faire des créateurs. Et quels créateurs ! Pour ne citer que quelques noms, on retrouve dans cette exposition des pièces de Christian Dior, Balmain, Paco Rabanne, Lanvin, Louis Vuitton, Helmut Lang, Schiaparelli, Van Cleef et Arpels... De quoi faire tourner la tête des amoureux de la mode. Ce parcours artistique met en valeur les œuvres des collections du musée, souligne des liens entre les créateurs, met en lumière des similitudes entre les pièces, les styles ou les lignes, et nous permettent de redécouvrir des œuvres exceptionnelles. Une exposition passionnante pour les amateurs de design et de mode, à visiter dès ce printemps 2024.
Le Musée des Arts Décoratifs et la Cité de l'Architecture nous entrainent au coeur des adresses mythiques de l'art de vivre parisien avec "La Naissance des grands magasins", une exposition en deux temps. Rendez-vous du 10 avril au 13 octobre 2024 au MAD puis du 16 octobre 2024 au 16 mars 2025 pour découvrir l'Histoire de ces temples de la mode jusqu'à nos jours. Les Galeries Lafayette, la Samaritaine, le Printemps Haussmann ou encore le Bon Marché, voici des adresses cultes qui symbolisent l'art de vivre parisien. Dès la Belle Époque, Paris a vu naître la vague des Grands Magasins, et les nouveaux modes de consommation qu'ils ont entrainé. Temples de la mode pour les uns, merveilles architecturales pour d'autres, ces lieux mythiques se retrouvent désormais au coeur d'une double exposition qui vous font redécouvrir leurs histoires, le contexte de leurs créations ainsi que leur évolution jusqu'à nos jours : " La Naissance des Grands Magasins". La première partie de cette exposition vous attend au Musée des Arts Décoratifs de Paris, du 10 avril au 13 octobre 2024. C'est là que vous découvrez les débuts des premiers Grands Magasins parisiens, de 1850 à 1925, à travers des collections de publicité, de mode, de jouet et d’arts décoratifs. La démocratisation de la mode, l'invention des soldes ou encore la vente par correspondance, les stratégies commerciales et de communication se dévoilent à vous dans cette première phase. Ensuite, c'est à la Cité de l'Architecture que l'exposition se poursuit, cette fois à travers le prisme du patrimoine. Du 16 octobre 2024 au 16 mars 2025, on y découvrir l'Histoire des Grands Magasins étendus dans toute l'Europe, du XXe siècle à nos jours, en mettant l'accent sur l'architecture à la fois impressionnante et fonctionnelle de ces temples de la consommation, que ce soit par leurs façades ou leurs scénographie. De quoi vous permettre de découvrir l'univers des Grands Magasins sous toutes ses coutures !
"Macbeth" est représenté à la Comédie-Francaise jusqu'au 20 juillet 2024. Programmé dans la magnifique Salle Richelieu, la tragédie est une adaptation de du texte de Shakespeare. Macbeth, de William Shakespeare et traduit de l'anglais par Yves de Bonnefoy, est à l'affiche de la Comédie-Française jusqu'au 20 juillet 2024. La tragédie de Shakespeare se déroule dans l'Écosse médiévale et romance l'histoire du règne de Macbeth. Macbeth est le roi d'Écosse de 1040, jusqu'à sa mort en 1507. Le règne de Macbeth a inspiré le monde de la littérature et du 7e art. William Shakespeare écrit Macbeth entre 1599 et 1606 et ne le publie que quelques années plus tard, en 1623. La pièce est reprise à travers les siècles, notamment par David Garrick en 1744, et David Greig imagine même une suite à la pièce en 2010 avec Dunsinane. La pièce est aujourd'hui adaptée et mise en scène par Silvia Costa, qui se charge également de la scénographie Silvia Costa revient à la Comédie-Française après Mémoire de fille d’Annie Ernaux en 2023. Diplômée en 2006 d'"Arts Visuels et Théâtre" à l’Université IUAV de Venise, Silvia Costa présente aujourd'hui ses pièces dans des festivals italiens et à l'internationale. Elle fait ses débuts à l'opéra en 2019 avec Hiérophanie de Claude Vivier. Elle fait partie depuis 2020 de l'ensemble artistique de la Comédie de Valence dans la Drôme. Silvia Costa est nommée, en 2022, Chevalier des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture de la République française. Macbeth était rentré en 1985 au Répertoire, représentant l'ensemble des pièces pouvant être jouées dans la Salle Richelieu de la Comédie-Française. La mise en scène de Silvia Costa s'intéresse à la prédiction, énoncée par trois sorcières, sur l'avenir du général Macbeth. Obsedé par cette prédiction, Macbeth tue, avec sa femme, le roi Duncan. Le couple se retrouve dans une spirale de culpabilité et l'entièreté de la pièce donne lieu à une confusion des valeurs entre le bien et le mal. Vous retrouverez sur scène 9 membres de la Troupe de la Comédie-Française : Alain Lenglet, Julie Sicard, Pierre-Louis Calixte, Suliane Brahim, Jennifer Decker, Julien Frison, Noam Morgensztern, Birane Bia et Clément Bresson. Macbeth est à découvrir à la Salle Richelieu à la Comédie-Française jusqu'au 20 juillet 2024.
Le musée du Louvre passe à l'heure des Jeux olympiques, avec une exposition inédite et sportive. Du 24 avril au 16 septembre 2024, découvrez "L'Olympisme, une invention moderne, un héritage antique". Le musée du Louvre se met à l'heure des Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Du 24 avril au 16 septembre 2024, nous avons rendez-vous dans la galerie Richelieu, pour découvrir une grande exposition consacrée au sport dans les arts. Ne manquez pas l'exposition L'Olympisme, une invention moderne, un héritage antique. En France, on connaît bien Pierre de Coubertin, considéré comme étant le père des Jeux olympiques modernes. Mais la renaissance de cette immense compétition sportive est en réalité due au travail de différents chercheurs et artistes. Le musée du Louvre nous dévoile les secrets de ces Jeux modernes, à travers différents tableaux, dessins, sculptures, œuvres d'orfèvrerie... Au XIXe siècle, des fouilles archéologiques en Grèce mettent à jour des trésors exceptionnels, relançant la passion occidentale pour cette société antique. Archéologie, étude des langues, Histoire et art : toutes ces disciplines se retrouvent mêlées dans cette actualité qui inspire les chercheurs comme les artistes. Au même moment, les tensions et les conflits en Europe poussent les gouvernements à promouvoir l'activité physique et le sport chez les jeunes, tout en créant des liens et des interactions culturelles entre les pays. C'est dans ce contexte particulier que Pierre de Coubertin décide de réinventer les Jeux olympiques. Historien, militant pour la pratique du sport dans les écoles, le célèbre baron se pose en rénovateur des Jeux. Pour redonner vie à cette compétition, il s'appuie sur le travail des universitaires, trouvant son inspiration dans les sports antiques, qui se dévoilent au fil des fouilles et des trouvailles archéologiques. L'exposition du musée du Louvre met également en avant l'autre architecte de ces Jeux, moins connu, mais dont le rôle a été essentiel. Emile Gilliéron père était un dessinateur d'origine suisse, vivant en Grèce. Artiste officiel des JO de 1896 et 1906, il créa de nombreuses images d'inspiration antique pour promouvoir ces Jeux. On lui doit notamment l'invention des trophées des vainqueurs. Les différentes œuvres du parcours montrent ainsi comment l'art, la science et l'Histoire ont permis la renaissance de ces Jeux olympiques. Ces disciplines se mélangent pour donner naissance à un événement nouveau, basé sur une compétition très anciennes. Cette alliance se retrouve dans de nombreuses œuvres, dont la première coupe olympique, dessinée par un universitaire et créée par un orfèvre français. Cette pièce exceptionnelle fut conçue pour le vainqueur de la course de Marathon, inventée pour les Jeux d'Athènes de 1896. Ancien et moderne, sport, art et sciences : l'exposition du Louvre nous entraîne dans un formidable périple, à la découverte de l'Olympisme.
Venez admirer les trésors de la Rome antique, en visitant l'exposition "Les chefs-d'œuvre de la collection Torlonia", au musée du Louvre, du 26 juin au 11 novembre 2024. Amoureux de l'art et de la culture, ne manquez pas cette exposition. Le musée du Louvre dévoile les chefs-d'œuvre de la collection Torlonia, des sculptures antiques romaines exceptionnelles, qui n'ont pas été montrées en France depuis près d'un siècle. Venez admirer ces œuvres incroyables du 26 juin au 11 novembre 2024. Les sculptures de la collection Torlonia appartiennent à une collection privée, constituée par les princes Torlonia, des nobles Romains qui ont construit leur fortune entre les XVIIIe et XIXe siècles. Cette famille de collectionneurs a œuvré durant tout le XIXe siècle pour trouver et acheter ces pièces antiques incroyables, et créer ce qui est aujourd'hui la plus grande collection privée de pièces antiques au monde. Rarement montrées au grand public, ces sculptures s'exposent au musée du Louvre dans un écrin lui aussi remarquable. On peut les admirer dans les appartements restaurés d'Anne d'Autriche, le siège des collections permanentes de sculptures antiques du musée parisien. Les œuvres françaises et italiennes entament ainsi un dialogue tout en grâce. Cette exposition permet bien sûr d'admirer des chefs-d'œuvre incroyables. Mais elle permet aussi d'interroger la passion occidentale pour l'art et la culture antique, et le rôle de ces objets d'art et d'Histoire dans la création des musées et des institutions qui préservent la culture. Le musée du Louvre accueille ainsi une exposition exceptionnelle, dans un cadre majestueux. Venez sans attendre découvrir l'exposition Chefs-d'œuvre de la collection Torlonia.
En France, la fête nationale est célébrée le 14 juillet 2024. Pour cette occasion, le Musée du Louvre vous ouvre gratuitement ses portes sur inscription. L'occasion de partir à la découverte de ce lieu iconique à Paris et de partir à la conquête de ses collections et de ses chefs-d'œuvre. La fête nationale est célébrée chaque année en France le 14 juillet. Une date qui fait référence à la prise de la Bastille, un événement clé de la Révolution Française. Aux quatre coins du pays, les traditionnels feux d'artifice illuminent le ciel et les bals populaires se multiplient. Vous l'aurez compris, l'ambiance festive est au rendez-vous durant ce jour férié. À Paris, la journée est marquée par différents moments importants, tels que le fameux défilé militaire qui traverse l'avenue des Champs-Elysées, puis le feu d'artifice tiré depuis la Tour Eiffel à la nuit tombée. Mais savez-vous que vous pouvez également profiter d'un autre bon plan en ce jour festif ? Au cœur de la capitale, le musée du Louvre nous ouvre gratuitement ses portes, sur inscription, ce dimanche 14 juillet 2024. L'occasion de (re)découvrir ce lieu culturel parisien qui attire chaque année des touristes venus du monde entier. Pour en profiter, il faut se rendre sur la billetterie du site du musée et vous retrouverez à la date du 14 juillet une option pour accéder gratuitement aux collections permanentes. De la galerie des antiques jusqu'aux appartements de Napoléon III en passant bien sûr par la Joconde, les plus beaux trésors du Louvre s'offrent à vous ! Vous vous en doutez, des billets gratuits pour visiter le musée du Louvre, ça attire de nombreux intéressés. Ainsi, il faut être vif et vigilant : dès l'ouverture des réservations, sur le site de la billetterie, foncez prendre votre place. N'attendez pas, les billets partent très vite chaque année. Alors, allez-vous passer à côté de ce bon plan ?
Tous les enfants ont déjà eu un ours en peluche ! Ce jouet intemporel fait l'objet d'une exposition au Musée des Arts décoratifs, du 4 décembre 2024 au 22 juin 2025, à la fois familiale et nostalgique, pour les petits comme les grands ! Qui n'a jamais eu dans son enfance d'ours en peluche comme doudou ou jouet incontournable ? Plébiscité depuis des décennies, ce petit être tout doux s'est imposé dans le cœur des enfants, à la place des plus jolies poupées. Véritable symbole de la période enfantine, il est au centre d'une nouvelle exposition au Musée des Arts décoratifs, du 4 décembre 2024 au 22 juin 2025, qui va ravir les petits comme les grands et rappeler de bons souvenirs ! Né au début du 20e siècle, l'ours en peluche représente pourtant un animal craint pour sa force et sa férocité, mais est devenu en quelques décennies un jouet attachant auquel les enfants font des câlins. L'exposition retrace cette histoire entre les ours et les humains, des premières cohabitations à la Préhistoire, aux cultes antiques, en passant par l'impact de l'Église, qui le fit passer pour un animal gourmand et paresseux, voire démoniaque. Découvrez la forme des premiers jouets datant de 1920 en Allemagne et aux Etats-Unis, ainsi que ses transformations successives, à travers près de 400 ours en peluche, issus des collections du musée. Ce petit ours est passé d'une matière en mohair et paille de bois, lourd et rigide, à une fourrure toute douce avec laquelle on peut dormir, le meilleur compagnon des enfants ! On le retrouve d'ailleurs dans des dessins animés comme Winnie l’ourson ou Paddington.

Past events

C'est un très beau moment musical qui vous attend sous la pyramide du Louvre à Paris à quelques jours de la nouvelle Fête de la Musique. Rendez-vous le dimanche 16 juin 2024 dès 22h pour vibrer au rythme du concert gratuit de l'Orchestre de Paris et de son directeur musical Klaus Mäkelä. Notez que l'entrée est libre, mais sur réservation. Vous aimez faire la fête ? Vous adorez la musique ? Ne manquez pas le retour de la Fête de la Musique le 21 juin ! Tous les ans, cette manifestation populaire et festive est l’occasion pour de nombreux musiciens de faire résonner la musique vivante dans divers et nombreux lieux : de la rue aux institutions en passant par les musées, les bars et restaurants ou encore les églises et centres culturels... Cette année, la Fête de la Musique célèbre sa 42e édition. C’est en 1982 qu’est lancée la première Fête de la musique à l’initiative du ministère de la Culture. Cette année-là, le service des études et de la recherche du ministère de la Culture mène une grande enquête sur les pratiques culturelles des Français. On y découvre alors que cinq millions de personnes, dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique. Dès lors, Jack Lang, Christian Dupavillon, architecte-scénographe, membre de son Cabinet et Maurice Fleuret imaginent une grande manifestation populaire avec pour objectif de permettre à tous les musiciens de s’exprimer et de se faire connaître. La toute première Fête de la Musique est alors lancée le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d’été. Pour vivre une Fête de la Musique 2024 classique et originale, rendez-vous sous la Pyramide du Louvre à Paris. Attention, cette année, le sublime monument parisien a décidé de célébrer la Fête de la musique avec quelques jours d'avance, soit le dimanche 16 juin 2024. Habitués depuis plusieurs maintenant à se produire sous la Pyramide du mythique monument et sous la direction des plus grands chefs, l’Orchestre de Paris et son directeur musical Klaus Mäkelä vont donner un concert symphonique exclusif et gratuit le 16 juin prochain dès 22h à quelques jours donc de la nouvelle édition de la Fête de la musique. Ensemble, ils rendront hommage à l'oeuvre du compositeur Gustav Mahler. Comme l'an dernier, l’entrée est libre et gratuite, mais sur réservation, accessible très prochainement sur le site officiel du Louvre.
Post Malone en concert dans la Cour Carrée du musée du Louvre ? C’est l’événement musical à ne pas manquer à Paris le mardi 28 mai 2024. Pour les absents, ce live sera diffusé en livestream sur Roblox. À l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, les événements exceptionnels se multiplient dans la capitale. La preuve avec ce concert exclusif de Post Malone annoncé le mardi 28 mai 2024 dans la Cour Carrée du musée du Louvre ! Organisée dans le cadre de l’événement intitulé « Visa Live au Louvre », cette performance de Post Malone risque fort de faire parler et de faire des envieux. Il faut dire que le dernier concert de l’artiste américain à Paris remonte à 2019, suite à la sortie de "Beerbongs & Bentleys" un an plus tôt. Depuis, le rappeur aujourd’hui âgé de 28 ans a donné naissance à trois autres disques, à savoir "Hollywood's Bleeding" (2019), "Twelve Carat Toothache" (2022) puis "Austin" (2023). Plus récemment, Post Malone a également fait un featuring sur le titre « Fortnight » de Taylor Swift. Ce printemps, Post Malone débarque donc à Paris, au Louvre plus exactement, pour un show exceptionnel à ne pas manquer le 28 mai 2024 à 19h30. Notez que cette performance de l’artiste américain ne sera pas la seule, puisque d’autres artistes venant du monde entier sont annoncés pour l'occasion. Restez connectés pour découvrir le line-up complet ! Mais alors, comment faire pour assister à ce concert exclusif prévu dans la Cour Carrée du musée du Louvre avec Post Malone en tête d’affiche ? Les résidents en France métropolitaine sont invités à tenter leur chance dès à présent et à participer à un tirage au sort en ligne accessible ici. Pour les absents, le concert sera à suivre en livestream sur Roblox le 28 mai dès 21h lors d’une expérience annoncée comme "virtuelle" et "combinant musique, art et technologie" ! Alors, envie de découvrir Post Malone dans la Cour Carrée du musée du Louvre le 28 mai prochain ? Rendez-vous dès à présent sur le site dédié pour tenter votre chance. Bonne chance à toutes et à tous!
Après plusieurs mois de restauration, le tableau "La Liberté guidant le peuple" est de nouveau accroché au musée du Louvre, pour le plus grand plaisir des visiteurs. Ce tableau symbolise l'esprit révolutionnaire de la France : connue dans le monde entier, l'œuvre d'Eugène Delacroix attire autant les foules que la Joconde ou le Radeau de la Méduse. Pourtant, depuis plusieurs mois, la célèbre peinture n'était plus visible dans les salles du musée du Louvre. La Liberté guidant le peuple a profité d'une longue restauration, depuis le 20 septembre 2023. Cette remise à neuf s'est terminée après six mois de travail, et le tableau devrait de nouveau être exposé au public à partir du 2 mai 2024. « Grâce au patient travail accompli par Bénédicte Trémolières et Laurence Mugniot, La Liberté guidant le peuple a aujourd’hui retrouvé l’éclat, la fraîcheur et la merveilleuse harmonie de couleur si propre à Delacroix », se félicite Laurence des Cars, présidente-directrice du musée du Louvre, dans un communiqué. Deux restauratrices ont accompli un travail long et minutieux pour décharger le tableau de ces couches de vernis qui assombrissaient et jaunissaient les couleurs. Ce nettoyage n'est pas sans risques : l'opération peut causer des dégâts, effacer des formes, des couleurs, des détails de la peinture. Les deux professionnelles ont relevé le défi avec brio, faisant renaître cette Liberté et les personnages qui l'entourent, dévoilant des éléments oubliés de l'œuvre de Delacroix. Le contraste des couleurs entre l'avant et l'après est bien sûr le plus saisissant : le drapeau tricolore est rutilant, et la tunique de dame Liberté est bien plus nuancée que ce que l'on voyait auparavant. Les différents plans de la composition de l'artiste se détachent plus nettement, des détails picturaux et scéniques se révèlent... Cette restauration apporte également une bonne nouvelle : une fois débarrassé de ses couches de vernis, le tableau dévoile que la peinture originale est en très bon état, signe de bonne santé pour ce chef-d'œuvre du patrimoine culturel français. Le 2 mai 2024, on file donc au musée du Louvre (re)découvrir La Liberté guidant le peuple, dans la salle Mollien, au premier étage de l'aile Denon.
Le Musée du Louvre présente une exposition remarquable autour de la restauration de La Vierge du chancelier Rolin de Van Eyck. Du 20 mars au 17 juin 2024, Aile Sully, 1er étage, salle de la Chapelle. La salle de la Chapelle du Musée du Louvre se transforme en un écrin d'exception pour accueillir : Revoir Van Eyck. La Vierge du chancelier Rolin. Du 20 mars au 17 juin 2024, cette exposition, placée sous le commissariat de Sophie Caron, conservatrice au département des Peintures, s'articule autour de la restauration historique du seul tableau de Jan van Eyck conservé par le musée parisien. Pour la première fois depuis son entrée au Louvre en 1800, l'œuvre a subi une restauration majeure au Centre de recherche et de restauration des musées de France. Cette intervention a permis d'alléger les couches de vernis oxydé qui assombrissaient la peinture, révélant ainsi la splendeur originelle de cette œuvre majeure de l'art occidental. L'exposition propose une immersion profonde dans l'œuvre de Van Eyck. Elle se compose d'une soixantaine d'éléments : panneaux peints, manuscrits, dessins, bas-reliefs et objets d'orfèvrerie, tous choisis avec soin pour enrichir la compréhension du tableau et explorer ses multiples facettes. Des interrogations guident les visiteurs à travers cette exposition : Pourquoi un paysage si minutieusement détaillé se retrouve-t-il presque dissimulé à l'arrière-plan ? Quelle est l'histoire derrière les deux personnages discrets dans le jardin ? Comment se manifestent les liens entre cette œuvre et l'art de l'enluminure ainsi que les bas-reliefs funéraires sculptés ? Comment les contemporains de Van Eyck percevaient-ils cette œuvre ? Ce tableau, au-delà de sa valeur esthétique, est un témoin clé des tensions et innovations de l'art flamand au début du XVe siècle. L'exposition met en lumière la manière dont Van Eyck s'est inscrit dans son époque tout en se démarquant par son approche unique et révolutionnaire. Pour les connaisseurs comme pour les novices en art, cette exposition au Louvre offre une occasion unique de plonger dans l'univers de Van Eyck et d'apprécier la complexité et la beauté de son œuvre. C'est un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui souhaitent explorer les profondeurs de l'art flamand et redécouvrir un trésor du patrimoine artistique mondial, aujourd'hui magnifiquement restauré et prêt à dévoiler ses mystères. Cette page peut contenir des éléments assistés par IA, plus d’information ici.
Exposition Henry Cros, 1840-1907 : découvrez l'œuvre du sculpteur, céramiste, verrier et dessinateur visionnaire au Musée des Arts décoratifs à Paris, du 6 mars au 26 mai 2024. Une plongée inédite dans l'art du XIXe siècle. Du modelage en cire à l’invention de la sculpture à la pâte de verre, on plonge dans l’évolution de l’artiste à travers le temps à la découverte de certaines oeuvres jamais présentées. Le Musée des Arts décoratifs propose, du 6 mars au 26 mai 2024, une exposition dédiée à Henry Cros (1840-1907), une figure emblématique, mais méconnue, de la sculpture du XIXe siècle. Reconnu par des maîtres tels que Rodin et Bourdelle, Cros se distingue par son approche innovante et sa contribution significative à l'art moderne. Cette exposition, curatée par Jean-Luc Olivié et Véronique Ayroles, offre une rétrospective complète sur Henry Cros, célèbre pour son approche innovante et son influence sur l'art moderne. Il est reconnu pour ses contributions, notamment dans la peinture encaustique, la polychromie, et son invention de la technique de la « pâte de verre » en 1884. L'exposition dévoile Cros sous un jour nouveau, présentant ses œuvres inédites issues de donations faites au musée depuis 1914, et un trésor de ses carnets personnels, offrant un aperçu rare de son processus créatif. Elle met en avant son talent dans la sculpture, mais aussi dans la peinture et le dessin, révélant sa maîtrise technique à travers divers médiums. On pourra y découvrir ses portraits d'enfants, ses figures d'une antiquité rêvée, ses contes de fées, et des œuvres en cire, terre cuite, bronze, et marbre. L'exposition pose également des questions sur la classification artistique d'Henry Cros : était-il romantique, néo-classique ou symboliste ? Elle explore les relations de Cros avec d'autres figures du XIXe siècle, notamment Auguste Rodin, Antoine Bourdelle, Paul Verlaine, Edouard Manet, et ses frères, Charles et Antoine Cros. Parmi les points forts, on trouve des portraits de figures littéraires et artistiques de l'époque, une grande peinture à l'encaustique, Uranie, et des sculptures en verre coloré. C'est l'occasion d'admirer des projets aquarellés, des masques, médaillons, et bas-reliefs, témoignant de la diversité et de la richesse des thématiques abordées par Cros. L'exposition offre une immersion dans l'univers artistique d'Henry Cros, révélant un patrimoine riche en œuvres inédites, majoritairement issues des donations faites au musée depuis 1914. Cette monographie, coïncidant avec le Salon du dessin de 2024, rend hommage à la contribution majeure de Cros dans l'évolution de la sculpture et de l'art décoratif. Visiter cette exposition, c'est plonger dans l'histoire d'un artiste qui a repoussé les frontières de l'art traditionnel, ouvrant la voie à de nouvelles expressions artistiques. C'est une occasion unique de découvrir l'étendue et la profondeur du travail d'Henry Cros, un artiste qui, malgré son influence considérable, reste méconnu du grand public. A travers cette exposition, on a ainsi l'occasion de découvrir les multiples facettes d'un artiste qui n'a eu de cesse d'innover et de surprendre. Sa vision, à la fois traditionnelle et révolutionnaire, fait de lui une figure clé de l'art du XIXe siècle, dont l'héritage continue d'inspirer les générations d'artistes. Cette exposition est une invitation à redécouvrir un pionnier de l'art moderne, un voyage dans le temps et dans l'art qui promet d'enrichir votre perception de la sculpture et des arts décoratifs. Cette page peut contenir des éléments assistés par IA, plus d’information ici.
Depuis des siècles, le carnaval anime les rues des villes et villages de nombreux pays. Cette fête très colorée a inspiré divers artistes, dont Giandomenico Tiepolo : le tableau Scène de Carnaval, ou Le Menuet est à découvrir au musée du Louvre. Si l'on vous dit : costumes, musique, fête... Vous pensez au Carnaval, bien sûr ! Cette très ancienne célébration a connu plusieurs significations, et plusieurs origines selon les pays et les époques. Généralement organisé au mois de février ou mars, le carnaval rassemble enfants et adultes dans les rues de la ville, pour une parade festive très appréciée du public. À Paris et en Île-de-France, plusieurs manifestations ont lieu pendant l'hiver, du carnaval de Paris au carnaval des femmes, en passant par des célébrations de moindre envergure. Cette fête ancienne égaye donc le début de l'année... Et inspire de nombreux artistes. Sculptures, peintures, photographies, dessins, gravures : le sujet a été repris par différents créateurs au fil des siècles. L'Italie est elle aussi célèbre pour ses carnavals, et ses costumes : pas étonnant, donc, que cette fête ait été immortalisée par le peintre Giandomenico Tiepolo. En 1754, l'artiste a peint Scène de Carnaval, ou Le Menuet, un tableau aujourd'hui exposé au musée du Louvre, au niveau 1 de l'aile Denon. Ce tableau de style rococo représente une scène de liesse, durant le Carnaval de Venise : on y voit de nombreuses personnes, masquées ou déguisées en personnages de la commedia dell'arte, danser ou admirer les animations festives. Les couleurs, les expressions et les mouvements des personnages représentés, la construction du tableau : tous ces éléments font que cette peinture est considérée comme l'un des chefs-d'œuvre de la période classique italienne. Voilà une nouvelle excuse pour aller au musée, et profiter des chefs-d'œuvre qui se trouvent à notre portée : en cette période de carnaval, foncez au musée du Louvre pour admirer Scène de Carnaval, ou Le Menuet, de Giandomenico Tiepolo !
La Comédie-Française offre une opportunité rare aux passionnés de théâtre et d'histoire de la mode : une vente hebdomadaire de costumes issus de ses réserves. Chaque jeudi, du 18 janvier 2024 et ce jusqu'à fin avril (selon l'écoulement des stocks), la prestigieuse institution dévoile dans sa boutique des pièces d'exception, portées sur scène par les artistes de la Troupe. Vous aussi, craquez pour ces trésors de seconde main empreints de l'histoire du théâtre français ! Alerte bon plan ! Du 18 janvier 2024 jusqu'à fin avril 2024 (selon l'écoulement des stocks), la Comédie-Française sélectionne dans ses réserves une dizaine de costumes et les propose à la vente dans sa boutique attenante chaque jeudi à 12h, pour le plus grand plaisir des passionnés de théâtre et d'histoire de la mode. Robes brodées, chemises, par-dessus en cuir, queues de pie ou uniformes, autant de pièces exceptionnelles qui portent en elles l'histoire de la Maison et la mémoire du Répertoire.
Des changements se préparent au musée du Louvre... Et ils ne seront pas au goût de tout le monde. La célèbre institution a annoncé une hausse de ses tarifs, à partir de janvier 2024. Le musée du Louvre reste le musée le plus fréquenté de Paris en 2023... Et il se prépare à accueillir encore plus de monde en 2024. En prévision de cette charge attendue, l'institution a décidé d'augmenter ses tarifs d'entrée pour les visiteurs, passant de 17 à 22 euros en tarif plein, soit une hausse de cinq euros. Dans un communiqué de presse, la présidente du musée, Laurence des Cars, dresse son bilan annuel : le musée a accueilli plus de 8,7 millions de visiteurs en 2023, parmi lesquels 3,6 millions ont pu venir gratuitement. Parmi eux, les jeunes de moins de 26 ans, les demandeurs d'emploi, les enseignants, les personnes en situation de handicap, les professionnels du monde de l'art... En 2024, et en gardant la jauge de 30 000 visiteurs par jour, l'institution s'attend à recevoir encore près de neuf millions de visiteurs. Pour accueillir plus de personnes en maintenant les jauges, le Louvre a mis en place différents rendez-vous : nocturnes, festival, visites guidées, visites pour les scolaires... Des aménagements qui engendrent des coûts supplémentaires, explique la directrice du musée. Ainsi, « pour soutenir cet important effort d’ouverture à son public de proximité et pour maintenir une qualité d’accueil satisfaisante, (...) tout en faisant face à l’augmentation des coûts (exemple : +88% des dépenses en énergie), le musée du Louvre annonce une nouvelle tarification en 2024, avec un billet d’entrée à 22 euros. Ce nouveau tarif entrera en vigueur à partir du 15 janvier 2024. » Le musée du Louvre annonce également que - de manière exceptionnelle - le lieu restera ouvert jusqu'à 20 heures du 28 décembre 2023 au 6 janvier 2024, afin de permettre à tous les Franciliens et aux visiteurs de passage de profiter du musée pendant les fêtes de fin d'année.
Molière est en vogue ! Après avoir fêté ses 400 ans, la Comédie-Française célèbre, comme tous les 15 janvier, l’anniversaire du dramaturge, lors d'une cérémonie où 200 places vont être offertes en dernière minute ! Depuis toujours, Molière est considéré comme le "patron" de la Comédie-Française, même s'il était déjà mort lorsque la troupe permanente des Comédiens-Français fut créée. Pour lui rendre hommage, tous les ans, le 15 janvier, date de sa naissance, une cérémonie est organisée dans la salle Richelieu, au coeur du palais-Royal. Ce lundi 15 janvier 2024 à 20h30, à l’issue de la représentation du Bourgeois gentilhomme, l’ensemble de la Troupe se réunira, en compagnie du public, invité gracieusement pour l'occasion. Il faudra être très vif pour y assister, car près de 200 places, toutes catégories confondues, vont être distribuées gratuitement en dernière minute, 1h30 avant le début de la représentation. Rendez-vous au Petit Bureau de la Comédie-Française, dès 19h !Les autres places ont été offertes à des publics scolaires, en situation de précarité ou de handicap. Si vous ne pouvez pas vous y rendre, l'hommage sera retransmis en direct sur le site internet. Molière l'opéra urbain, l'extraordinaire comédie musicale de retour au Dôme de Paris en 2025Oyez, admirateurs du grand Molière. L'histoire de l'auteur (et acteur) de théâtre, membre de la Comédie-Française, est adaptée en spectacle musical d'un tout nouveau genre. Molière devient un sublime opéra urbain joué de nouveau au Dôme de Paris du 18 au 28 février 2025. [Lire la suite] Balade découverte à Paris sur les traces de MolièreÀ l'occasion du 400e anniversaire de Molière, partez en balade à Paris sur les traces du grand dramaturge français, et découvrez les nombreux endroits qui ont marqué sa vie. [Lire la suite] Le Molière Imaginaire, avec Laurent Lafitte : bande-annonce du biopic sur les dernières heures de MolièreSociétaire le plus connu de la Comédie française, qui de mieux que Laurent Lafitte pour incarner le père du théâtre moderne, Molière. Dans Le Molière Imaginaire, il incarne le dramaturge lors des dernières heures de sa vie, passées sur scène. Le film d'Olivier Py est attendu le 14 février 2024. [Lire la suite] Molière Réinventé : 'Le Malade Imaginaire ou le Silence de Molière" aux Amandiers de NanterreLe théâtre classique rencontre l'innovation dans 'Le Malade Imaginaire ou le silence de Molière' au Théâtre des Amandiers de Nanterre. Une adaptation audacieuse d'Arthur Nauzyciel, sous forme de fusion des oeuvres de Molière et de Giovanni Macchia, présentée du 26 janvier au 9 février 2024 [Lire la suite]
Profitez d'un ciné-concert exceptionnel au cœur du Musée du Louvre, avec la projection du film muet "Notre-Dame de Paris" accompagnée d'un orgue, en parallèle de l'exposition en cours sur la cathédrale, le 14 janvier 2024. La cathédrale Notre-Dame de Paris fascine les foules depuis sa construction et a inspiré de nombreux artistes, notamment Victor Hugo, grand écrivain français. En 1923 sortait un film muet, réalisé par Wallace Worsley, une adaptation hollywoodienne dont le scénario est tiré du roman "Notre-Dame de Paris" et qui a rencontré un grand succès à l'époque. Considéré comme un chef-d'oeuvre, il a nécessité de reconstruire le parvis et la façade de la cathédrale comme décors dans les studios Universal. En parallèle de l'exposition sur la cathédrale au Louvre, un ciné-concert rend hommage au film, le 14 janvier 2024. Après l'incendie de la cathédrale, qui a ému le monde entier, de nombreuses expositions retracent l'histoire du monument ou présentent au grand public des vestiges. Celle du Musée du Louvre, qui a lieu jusqu'au 29 janvier 2024 est une bonne occasion de faire honneur à ce film muet, projeté dans l'Auditorium, et accompagné d'une prestation exeptionnelle à l'orgue, grâce à Jean-Baptiste Monnot. Ce dernier, titulaire du grand orgue Aristide Cavaillé-Coll et concepteur de l’Orgue du Voyage, transportable et modulable, improvisera une prestation spectaculaire de près de deux heures.